Le Ministère de l’Éducation Nationale et l’ONG TIBU Maroc annoncent le 1er Sommet de l’Éducation par le Sport en Afrique.

Taktaby taoufik

Mardi 14 janvier 2020, Le Ministère de l’éducation nationale et TIBU Maroc qui est la principale organisation dans l’éducation et l’insertion des jeunes par le sport au Maroc ont annoncé le 1er sommet de l’éducation par le sport en Afrique sous le thème « Libérer le potentiel de la jeunesse Africaine grâce à la force du sport ».

« Le sport ne se limite pas à un exercice physique, il constitue également une pratique sociale et culturelle porteuse de valeurs éducatives. A travers l’éducation par le sport, il s’agit d’atteindre des objectifs d’insertion, de citoyenneté, de vivre ensemble et d’équilibre psychologique. Ce Sommet Africain constitue une opportunité pour consacrer le leadership de notre pays en la matière. » déclare M. Saaïd AMZAZI, Ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Le premier sommet de l’éducation par le sport en Afrique, prévu à Casablanca du 4 au 6 avril 2020, réunira la famille du sport, les éducateurs et coachs sportifs, les ONGs et la société civile sportive, les jeunes sportifs et leurs familles, les élus et membres des gouvernements africains, le secteur privé de l’industrie du sport, les entreprises socialement engagées dans le domaine du sport, les gloires et les champions sportifs, les experts, les chercheurs et les leaders qui œuvrent à favoriser l’accès au sport auprès de tous.

Le thème du Sommet Africain de l’éducation par le sport « Libérer le potentiel de la jeunesse Africaine grâce à la force du sport », souligne l’importance de réunir l’ensemble des acteurs nationaux, régionaux et mondiaux qui participent de près ou de loin à la promotion et au développement du sport en tant que moyen d’éducation, d’inclusion économique et sociale, d’égalité des chances et de développement durable.
L’échange et la collaboration entre l’ensemble des acteurs de l’écosystème sont une nécessité afin de :
• Initier des discussions entre intervenants et experts sur la nécessité institutionnelle et identitaire du sport dans le modèle de développement des pays africains,
• Partager les bonnes pratiques et programmes prometteurs qui répondent à des problématiques sociales à travers le sport,
• Célébrer les réussites locales et régionales utilisant le sport comme un moyen de changement social,
• Élaborer une stratégie de plaidoyer efficace auprès des gouvernements et l’Union du continent Africain.

Un agenda riche et innovant pour cette 1ère édition du sommet africain de l’éducation par le sport.
• 4 Panels regroupant des experts des 4 coins du monde,
• 4 Conférences grand public,
• 30 Ateliers destinés à l’ensemble des acteurs de l’écosystème,
• 1 Espace « EXPO » destiné à la société civile, aux innovations sociales par le sport, aux entreprises privées et à l’industrie du sport,
• 1 Espace d’animation « Sport for Education » destiné aux enfants et aux jeunes qui veulent s’initier à l’éducation à travers plusieurs disciplines sportives,
• 20 Jeunes Leaders Africains vont pitcher « Sport for Social Change » en format TEDx,
• 1 Match de Gala pour rendre hommage à des anciennes gloires sportives,
• 10 gagnants lors du Sport for Education Awards,
• 3 Journées de travail entre acteurs et décideurs pour la co-construction du 1er plaidoyer pour l’éducation par le sport en Afrique,
• 1 Soirée de Gala pour célébrer les 10 ans d’impact social par le sport de l’ONG TIBU Maroc.
« La Marocaine des Jeux et des Sports, partenaire historique de TIBU depuis 2012, est fière d’accompagner Mr Zariat et ses équipes, sur des projets ambitieux qui permettent à de nombreux jeunes de créer des chemins de réussite personnelle et professionnelle et à devenir des champions de vie à travers le sport. TIBU est aujourd’hui un acteur du sport incontournable au Maroc, acteur avec lequel nous travaillons main dans la main pour faire du sport un outil puissant de développement, d’apprentissage et d’inclusion.» déclare Mme Rhita LAHLOU, Directrice Communication de la MDJS.

Le sommet Africain de l’éducation par le sport vise à favoriser de la durabilité transformationnelle

Libérer les énergies
Donner du sens et de la puissance aux acteurs de l’écosystème en soulignant les événements, les organisations et les programmes créateurs d’impact à petite et à grande échelle dans tous les coins du monde, ainsi que les bonnes personnes qui font progresser le développement et l’éducation par le sport. De plus, nous examinerons des exemples de la façon dont les experts, les chercheurs et les praticiens peuvent travailler ensemble pour mettre à l’essai et orienter les passionnés sportifs à créer de nouvelles initiatives : startups, organisations, alliances, projets de formation, etc. Et surtout à libérer leur plein potentiel de chacun pour IMPACTER.

Renforcer les capacités des acteurs
Élargir le champ de conscience et faire grandir les acteurs locaux et régionaux afin qu’ils assimilent le rôle du sport dans l’agenda mondial du développement en tant qu’outil magique pour répondre à des problématiques sociales liées à la santé, l’éducation, l’égalité des chances, l’employabilité, le développement durable et autres secteurs économiques et sociaux.
La formation, l’accès à la technologie, les sciences et la recherche et développement sont nécessaires pour assurer une pérennité des différents programmes d’éducation par le sport.

Accompagner les agents du changement Africain par le sport
Mettre en évidence les initiatives associatives, scolaires, entrepreneuriales et professionnelles en matière de sport et d’activité physique qui ont eu un impact durable important. Ces initiatives de développement des capacités sur le plan moteur, cognitif et socio-affectif devraient montrer le résultat de l’action collective des champions africains pour changer le statu quo. Les gens qui sont à l’origine de ces initiatives sont des personnes qui font bouger les choses, qui enseignent et inspirent les autres à reproduire leur travail et qui font vraiment une différence.
Ces agents qui influencent des décisions locales ou politiques sont les champions du changement positif par le sport en Afrique.

Co-construire un plaidoyer efficace
Monter une stratégie collective de plaidoyer auprès des institutions et décideurs, tout en créant une nouvelle normalité en abordant la gouvernance, le leadership, les partenariats, les mécanismes de financement, les priorités locales dans la perspective de favoriser l’accès au sport partout ; dans le préscolaire, les écoles, les universités, les quartiers et les entreprises afin de favoriser le bien-être et la santé morale et physique.

Faire gagner le sport
Mettre l’accent sur la force et les bénéfices du sport auprès de TOUS. Placer également le sport comme un outil de développement durable autour des politiques, des plans et les stratégies des différents décideurs afin de l’institutionnaliser et lui assurer une présence multisectorielle forte et durable.

Célébrer la journée mondiale du Sport pour le Développement et la Paix
Souligner les pratiques réussies menées par des jeunes leaders, des clubs et écoles de sport, des acteurs de la société civile, les organismes locaux, nationaux, régionaux et mondiaux. Ces succès qui créent de l’impact fort et durable auprès des bénéficiaires et des populations les plus fragiles.
La célébration sera unique puisque l’ensemble des acteurs fêtent la journée mondiale du sport pour le développement et la paix.
Le succès peut aussi être attribué également aux innovations via le sport, aux engagements sociaux du secteur privé, aux solutions et défis qui ont mené au changement via le sport.

TIBU Maroc, principale organisation au Maroc dans l’éducation et l’insertion des jeunes par le sport constate que la force du sport offre la durabilité transformationnelle aux pratiquants, aux enfants, aux jeunes, aux femmes et aux personnes à besoin spécifique, à savoir : une meilleure santé, des communautés soudées, de plus grands accomplissements sportifs et une identité plus forte.



أضف تعليقك