LA HONTE OU QUAND LES RATS QUITTENT LE NAVIRE

20200214_195813    Latif Ouasfi
Ce qui se passe en ce moment est tout simplement hallucinant tant l’actualité du Rugby est riche en coups fourrés et trahison. Plus le temps passe, plus la situation devient inextricable et on en veut pour preuve les derniers rebondissements qu’aura connus la scène rugbystique marocaine. On va essayer en toute objectivité de vous démontrer que ce qui se passe aujourd’hui est intolérable et ne fait nullement ni honneur à notre pays ni au développement du sport tel que préconisé par notre Auguste Roi.
A- AGE du candidat de l’opposition.
Elle a eu lieu samedi dernier en présence de plusieurs représentants de clubs et d’une vingtaine de journalistes et au cours de laquelle M. Bougja a détaillé les derniers rebondissements de sa campagne. Il a lu à l’assistance une lettre qu’il a reçu deux jours avant ladite AGE signée par M. Said Izgua directeur du Haut niveau du ministère de la JS.
Dans cette missive adressée au président du COC Rugby et non au candidat, M. Izgua se donne le droit de dire que cette AGE est illégale. Il est entendu qu’aucun représentant du ministère n’était présent ce à quoi nous nous attendions. Devant l’absence de quorum, M. Bougja a reporté l’assemblée au 21 mars 2020.
Ce à quoi nous aurions aimé que le ministère de la JS réponde à nos interrogations suivantes :

1- M. Izgua est-t-il habilité en sa qualité de directeur du haut niveau à écrire et envoyer un tel courrier ?
2- Si oui, pourquoi l’a-t-il envoyé cette lettre au président du COC et non au candidat ?
3- Pourquoi le Ministère n’a pas pris la décision d’instaurer une commission provisoire après la démission de 11 membres fédéraux sur 15 en date du 09 décembre 2019?
4- Pourquoi n’avoir jamais répondu à tous les courriers déposés par M.Bougja?
5- Pourquoi avoir laissé le président déchu continuer à diriger la FRMR après la démission de 11 membres fédéraux sur 15?
6- Le fait que les deux listes des candidats contiennent pratiquement les mêmes noms n’a interpelé personne ?
Il ne faut pas être dupe pour comprendre que certains fonctionnaires n’ont pas fait le travail que l’on attend d’eux et cela porte un grave coup à la déontologie. Le devoir du ministère n’est-il pas de faire preuve de neutralité et de veiller au bon déroulement des élections conformément aux statuts.
D’ailleurs de nombreux journalistes présents à cet AGE ont condamné l’interventionnisme du ministère et d’aucuns ont trouvé cette manœuvre trop complaisante pour ne pas dire plus.
B- Audit financier de la FRMR
Le président de la FRMR déchu a fait beaucoup d’erreurs de gestion et a entretenu le flou sur beaucoup d’opérations liées à la trésorerie sans que cela fasse réagir le ministère en question. Faut-il rappeler que l’ancien ministre avant diligenté un audit financier de plusieurs fédérations sportives nationales dont celle du Rugby. Cet audit réalisé par des cabinets privés a relevé de graves disfonctionnements dans la tenue de la comptabilité de la FRMR, et cela tout le monde le savait. Presque deux ans après cet audit , rien n’a filtré sur les conclusions de cet audit. Pourquoi ce silence? N’essaye-t-on pas de protéger quelqu’un ?
A cet effet, nous interpelons le nouveau ministre de la JS et M. Driss Jettou de la cour des comptes pour que la vérité soit connue. La preuve la plus flagrante de ses malversations aura été le stage organisé à Mantes-la-Jolie en France par le président M. Tahar Boujouala et son frère Boubker Boujouala. Ce rassemblement de joueurs marocains évoluant en France a été ponctué par une rencontre amicale contre le Sénégal. Lors de ce match le maillot marocain était floqué de Prime Energy une société française. Cette dernière a donné une importante somme d’argent en sa qualité de sponsor, or cet argent n’a jamais transité par le compte bancaire de la FRMR comme le veut une recommandation de la cour des comptes. Il convient de signaler que les autres membres du bureau de la FRMR n’étaient pas au courant de cette opération. A ce jour aucune pièce comptable n’a été fournie. On vous laisse le soin de donner un titre à cet épisode.

C- La volte face
Appelez-les traitres, lâches ou ce que vous voulez, mais cette bande de soi-disant représentants de clubs ou de ligues ont vendu leur âme. Telles des girouettes, ces messieurs ont retourné leur veste. Après avoir soutenu mordicus M. Bougja, Ils ont pour diverses raisons rejoints le clan Boujouala l’autre candidat. Directement ou indirectement le ministère a grandement aidé à ce revirement. Le président de la ligue du centre en est le grand artisan. Un mec ignoble qui continue de salir le Rugby marocain et qui ne peut se prévaloir d’aucun passé rugbystique. Un autre vrai virus.
A ces Messieurs, nous dirons que le Rugby vous exècre. Vous avez fait passer votre intérêt à celui du Rugby et le temps nous démontrera que vous avez fait fausse route. Les personnes qui durant des décennies ont combattu pour que ce sport continue d’exister dans notre pays ne vous le pardonneront jamais. Vous n’aimez pas le Rugby Messieurs et on regrette que le Rugby marocain ait enfanté des spécimens comme vous. Honte à vous.

D- Le nouveau candidat
C’est le frère de l’ancien président, il s’appelle Driss, n’a aucun passé rugbystique contrairement à la politique où il a fait son trou. Tout ce que l’on peut dire sur lui, c’est qu’il ne postule pas pour promouvoir le Rugby mais pour asseoir encore plus sa carrière politique et poursuivre le travail entamé par son frère durant des années. Travail qui a mené notre pays dans le peloton des pays ayant connu un recul irrémédiable dans la hiérarchie mondiale en général et africaine en particulier.
Il est certain que son élection va permettre au frangin Tahar de garder son poste au sein du comité olympique et aussi à Boubker l’autre frangin de s’accaparer la commission technique. C’est une vraie insulte au sport marocain qu’un mec comme lui ait un poste pareil. Son niveau intellectuel frise le zéro. Il vient d’ailleurs de suivre un stage de haut niveau en catimini organisé par le comité olympique marocain et savez-vous grâce à qui il a participé au stage ? Bien entendu c’est Tahar le président sortant. La stratégie de la famille Boujouala est d’occuper tous les postes sensibles afin d’avoir la main mise sur le Rugby marocain et durer dans le temps. Une vraie insulte pour les vrais techniciens marocains.

D -Conclusion
Nous appelons de nos vœux Monsieur le Ministre à sauver ce qui reste à sauver en annulant l’AGE organisée le 07 mars 2020 à Oujda car elle est entachée d’irrégularités et de mettre sur pied une commission provisoire en attendant que les esprits se calment et que l’unité de la famille du Rugby marocain soit retrouvée.

A bon entendeur, salut !



أضف تعليقك